۱۱ مهر ۱۴۰۱ |۷ ربیع‌الاول ۱۴۴۴ | Oct 3, 2022
Muqtada al-Sadr

Hawzah/ Muqtada al-Sadr, éminent religieux chiite irakien, a critiqué les États-Unis pour son ingérence dans les affaires intérieures de l'Irak, menaçant d'amener des millions de manifestants dans les rues si Washington continue de s'immiscer dans le pays arabe.

L’agence de presse de "Hawzah" (Najaf - Irak) - Dans un communiqué publié, al-Sadr a déclaré que le peuple irakien voulait des élections anticipées libres de toute intervention américaine, car le pays n'avait pas besoin de pays arrogants ni de l'aide des autres.

"Une fois de plus, l'Amérique a prouvé qu'elle s'immisçait dans les affaires des autres", a-t-il déclaré, soulignant que l'Irak appartenait au peuple irakien qui peut décider de son sort de manière démocratique et pacifique.

Il a ajouté que l'Irak ne souhaitait aucune ingérence de la part des États-Unis ou de tout autre pays, en particulier s'ils devaient amener des responsables corrompus et leur autorité "sur le cou du peuple".

"Les Irakiens ne permettront pas à Washington de transformer leur pays en une autre Syrie", a déclaré le dirigeant du Mouvement al-Sadr.

"Assez d'ingérence dans nos affaires! L'Irak a un haut responsable qui peut le protéger et n'a besoin de l'intervention ni de vous ni de qui que ce soit", a déclaré Al-Sadr.

Il a également averti que si Washington répétait son ingérence dans le pays arabe, il entraînerait des millions de manifestants en colère dans les rues irakiennes, ce qui marquerait la fin de l'existence des États-Unis.

La déclaration d'Al-Sadr intervient après que les États-Unis ont appelé les autorités irakiennes à organiser des élections anticipées alors que de plus en plus de personnes sont victimes des manifestations antigouvernementales en cours qui, d'après Bagdad, sont détournées par des éléments soutenus par des étrangers.

Commenter

You are replying to: .
3 + 0 =