۷ خرداد ۱۴۰۳ |۱۹ ذیقعدهٔ ۱۴۴۵ | May 27, 2024
شیخ محمد صنقور

Hawzah/ Cheikh Mohammad Sanqour a déclaré : en empêchant l’aide humanitaire, l’ennemi sioniste a mis un demi-million de Palestiniens au bord de la famine.

Bahreïn (A.P.Hawzah) -Cheikh Mohammad Sanqour, l'imam des prières du vendredi de Manama, lors des sermons de prière centrale du vendredi du Bahreïn, qui ont eu lieu à la mosquée de l'Imam Sadiq (AS) à al -Draz, situé à l'ouest de Manama, a déclaré : L'ennemi sioniste n'est pas satisfait des destructions massives qu'il a causées dans les infrastructures, les maisons, les hôpitaux et les centres de réfugiés. Il a fait plus de trente mille morts, infligé plus de soixante-dix mille blessures à la Palestine et déplacé des centaines de milliers de personnes qui n'ont pas d'abri pour les protéger de la dureté du froid et des bombardements intenses.

Il a ajouté : « Malgré les cruelles souffrances, la cruauté de l'ennemi sioniste devient, chaque jour, plus brutale, car en empêchant l'arrivée de l'aide humanitaire d'urgence, plus d'un demi-million de personnes sont à un pas d'une famine mortelle, selon certains experts."

Il a poursuivi : l'objectif du régime sioniste est de les forcer à fuir leur terre afin de contrecarrer leur cause et de faire pression sur le front de résistance pour qu'il se soumette à ses conditions, mais la population de Gaza ne quittera pas sa terre. L’ennemi sioniste n’atteindra pas son but et les hommes et les femmes de la résistance les abandonneront bientôt.

Dans une autre partie de son discours, Khatib de la prière du vendredi à Bahreïn a abordé les problèmes internes de son pays et a exigé la fin des souffrances des familles des prisonniers politiques avec la libération de leurs enfants et a ajouté : cette affaire doit être examinée dû une perspective humanitaire.

À l'approche du mois de Ramadan, l'Hojjat-ul-Islam Sangour a mis en garde contre de nombreuses choses, notamment la nécessité de prendre soin des proches, des voisins et des familles dans le besoin, ainsi que la nécessité d'épargner, et a souligné : « Les jeunes passent les nuits de ce mois à s'amuser, jouer, faire du shopping, aller au restaurant et dans les cafés, mais plutôt maintenir un équilibre entre le divertissement et la participation aux réunions du Coran et aux réunions des Ahl al-Bayt (que la paix soit sur eux).

Commenter

You are replying to: .