۱۰ خرداد ۱۴۰۳ |۲۲ ذیقعدهٔ ۱۴۴۵ | May 30, 2024
شیخ صنقور

Hawzah/ Cheikh Mohammad Sanqour a déclaré : si le régime sioniste savait ce qui se cachait derrière cette condamnation, il n'aurait pas osé commettre ces grands crimes.

Bahreïn (A.P.Hawzah) -Cheikh Mohammad Sanqour, l'imam des prières du vendredi dans la ville d'Al-Draz à Bahreïn, a déclaré : L'ennemi sioniste insiste sur la poursuite de son agression et de son oppression et commet les crimes les plus odieux. Car il est certain que ceux dont on attend qu’ils aident la nation palestinienne ne feront rien d’autre que la condamnation.

Il a ajouté : si le régime sioniste savait ce qui se cache derrière cette condamnation, il n'aurait pas osé commettre ces grands crimes.

Cheikh Sanqour a déclaré : par conséquent, ce régime poursuit son agression avec une extrême brutalité et sans hésitation et n'a aucune crainte de la population de Gaza en raison du blocus et de la coupure de l'électricité, de l'eau et des médicaments qu'il a imposés à la population de Gaza.

Il a ajouté : le régime occupant d'Israël a peur de la lutte des courageux résistants contre eux-mêmes pour défendre Gods et la question palestinienne et met en garde contre cela.

Faisant référence au manque de rôle de « l'administration Jafari Awqaf » dans la création ou l'autorisation de construire des mosquées, même dans les zones où se trouvent des citoyens chiites, le religieux chiite bahreïnien a déclaré : « C'est alors que l'administration sunnite Awqaf envisage dans les villages et dans les zones là où aucun citoyen non-chiite n’y vit, construisez des mosquées.

Khatib Juma Bahreïn a souligné : l'administration Jafari Awqaf ne commence pas à construire de mosquées, même dans les villages et les zones où vivent des citoyens chiites, et les gens ne sont pas non plus autorisés à le faire. Lorsque les habitants demandent l’autorisation, non pas pour construire une mosquée dans leur quartier, mais pour reconstruire les mosquées existantes, leurs efforts sont souvent vains. Dans les rares cas où ils peuvent obtenir une autorisation, ce n’est qu’après beaucoup d’efforts et de temps qui peuvent prendre des années, même si leur demande porte sur la reconstruction d’une mosquée existante et non sur la construction d’une mosquée.

Commenter

You are replying to: .