۴ مهر ۱۴۰۱ |۲۹ صفر ۱۴۴۴ | Sep 26, 2022
دیدار قهرمانان المپیک و پارالمپیک ایران در بازی‌های ۲۰۲۰ توکیو با رهبر معظم انقلاب

Hawzah/Le 18 septembre 2021, l'imam Khamenei a reçu en audience les médaillés olympiques et paralympiques iraniens aux Jeux de Tokyo 2020. Cette réunion s'est tenue dans le respect du protocole sanitaire à Husseiniyah Imam Khomeiny.

Après les récentes victoires des athlètes iraniens dans les compétitions internationales, les médaillés des équipes de la République islamique d'Iran aux Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2020 ont rencontré l'imam Khamenei, dans la matinée du samedi 18 septembre 2021.

Le Guide suprême de la Révolution islamique a évoqué la question de la non-reconnaissance du régime criminel sioniste dans les domaines sportifs comme étant une question très importante. Il a déclaré : « Le régime sioniste impitoyable, génocidaire et illégitime essaie de se faire une certaine légitimité en participant aux arènes sportives internationales. Et les puissances arrogantes du monde les aident et les soutiennent. Cependant, les honorables officiels sportifs et les athlètes ne devraient pas du tout être passifs dans ce domaine. »

Abordant des actions réciproques du régime sioniste et de ses partisans dans leur travail pour disqualifier les athlètes, l'Imam Khamenei a souligné : « Le ministère des Sports, le ministère des Affaires étrangères et les organisations juridiques concernées doivent poursuivre cette question par des moyens légaux. Ils doivent soutenir les athlètes iraniens et même les athlètes d'autres pays, comme l'athlète algérien qui a été récemment privé. »

L'imam Khamenei a souligné qu'un athlète iranien honorable ne se permet pas de serrer la main d'un représentant du régime criminel pour une simple médaille et reconnaître ce régime en le faisant : « Ce cas n'est pas sans précédent. Dans le passé, les athlètes d'autres pays refusaient de rivaliser avec les représentants du régime d'apartheid d’Afrique du Sud. Après un certain temps, ce régime s'est effondré, et ce sera également le sort du régime sioniste. »

Le Guide suprême de la Révolution islamique a d’ailleurs exprimé sa sincère gratitude aux champions iraniens et a déclaré : « Le message le plus important du championnat des honorables athlètes du pays dans les domaines internationaux est de montrer la possibilité d'accomplir des actes extraordinaire et de transmettre le message de persévérance, espoir et enthousiasme à la société et aux jeunes. »

L'imam Khamenei a déclaré que ce message est très important pour la société, ajoutant : « Alors que de nombreuses organisations sont occupées à planifier afin de priver la société et en particulier les jeunes d'espoir et d’enthousiasme, les victoires des athlètes iraniens injectent le message d'espoir dans l'ensemble de la société et c'est très précieux. »

Se référant à ses courts messages de gratitude après les victoires des athlètes, l'Imam Khamenei a noté : « Vous devez savoir que ces messages ont été émis du fond du cœur et je connais la valeur et l'importance de vos efforts. »

L'imam Khamenei a décrit la manifestation des valeurs humaines, religieuses et spirituelles ainsi que les médailles remportées comme étant très précieuses. Il a parlé d'exemples de tels cas dans les compétitions olympiques et paralympiques. En outre, il a déclaré : « Nommer nos équipes sportives d'après des martyrs, en particulier le martyr Soleimani, offrir des médailles à des martyrs spéciaux, utiliser un keffieh comme symbole d'abnégation et de résistance et se prosterner dessus, porter le voile islamique (le hijab), en particulier la levée du drapeau national par des femmes portant le tchador, exprimer son amour et son affection pour le drapeau, les scènes de prière, prendre l'adversaire vaincu dans ses bras et la scène de l'équipe paralympique de volley-ball honorant la mère du martyr Babaee, sont autant de manifestations des valeurs islamiques et symboles de l'identité iranienne. »

Évoquant les victoires des athlètes iraniens malgré certaines restrictions, il a déclaré : « Malgré ces restrictions, le drapeau du pays est hissé et le podium des vainqueurs des compétitions internationales est en train d'être remporté, c'est un signe de forte volonté et détermination. Et cette détermination, cette volonté, ce championnat et cet espoir sont présents non seulement dans le sport mais aussi dans la science, la technologie, l'art et la littérature. L'une des tâches importantes des fonctionnaires est de montrer ouvertement ces réalisations. »

Le Guide suprême de la Révolution islamique a ensuite souligné des exemples de façons de devenir un champion et un médaillé de manière malsaine dans le monde du sport. Il a expliqué : « En plus des arbitrages injustes, des dessous-de-table, des intrigues politiques et du dopage, et gagner une médaille en trahissant son pays et ses valeurs sont également des exemples de façons malsaines de devenir un champion. »

Le Guide suprême de la Révolution islamique a souligné : « Les athlètes féminines iraniennes ont prouvé dans ces compétitions que le voile islamique n'est pas un obstacle empêchant de briller sur les terrains de sport. De même, les femmes l'ont déjà prouvé dans les domaines de la politique, de la science et de la gestion. »

Le Leader de la Révolution a souligné : « Le hijab des athlètes féminines iraniennes a préparé le terrain pour les athlètes féminines dans les pays islamiques à tel point que maintenant les athlètes féminines de plus de dix autres pays islamiques participent à des événements sportifs tout en portant le hijab. »

L'imam Khamenei avait également quelques recommandations pour les officiels sportifs : « Améliorer la qualité des sports internationaux et se concentrer sur l'envoi d'athlètes dans des domaines sportifs médaillés, planifier afin d'améliorer le classement de l'Iran aux Jeux olympiques, montrer son appréciation pour la marque iranienne de vêtements de sports utilisés aux Jeux olympiques et soutenir les fabricants nationaux d'équipements sportifs, payer plus d'attention aux sports iraniens originaux tels que le chowgan [le polo] et profiter de cette opportunité pour attirer des touristes étrangers, utiliser autant que possible des entraîneurs iraniens, s'attaquer sérieusement aux difficultés de subsistance et aux problèmes professionnels des champions, et promouvoir l'équité dans le sport étaient quelques-unes des recommandations du Guide suprême aux officiels sportifs du pays.

Avant les déclarations du Guide suprême de la Révolution islamique, M. Sadjadi, ministre des Sports et de la Jeunesse, a fait un rapport sur les équipes iraniennes envoyées aux Jeux olympiques et paralympiques, les médailles remportées et le statut de l'Iran dans ces compétitions.

[L’équipe iranienne a remporté 7 médailles (3 d'or, 2 d'argent, 2 de bronze) aux Jeux olympiques de Tokyo 2020, et 24 médailles (12 d'or, 11 d'argent et 1 de bronze) aux jeux paralympiques de Tokyo 2020.]

Commenter

You are replying to: .
1 + 1 =