۷ خرداد ۱۴۰۳ |۱۹ ذیقعدهٔ ۱۴۴۵ | May 27, 2024
l’Ayatollah Khamenei

Hawzah/La cérémonie de récitation du Coran qui, chaque année, a lieu au premier jour du mois de Ramadan, se déroule actuellement en présence du Guide suprême de la Révolution. Elle est diffusée en direct sur les chaînes de radio et de télévision ainsi que sur les comptes officiels des réseaux sociaux de KHAMENEI.IR. En raison des consignes sanitaires émises par le Siège national de lutte contre le coronavirus pour éviter les rassemblements publics. Cette cérémonie se déroule par vidéoconférence depuis la Husseiniyah imam Khomeiny. Après la récitation d'un certain nombre de récitants exceptionnels du Coran, l’Ayatollah Khamenei a décrit le Coran comme le Livre de Vie de tous les êtres humains, lequel peut assurer le salut dans le monde d’ici-bas et celui de l’au-delà.

À la fin de la récitation du Coran, l’Ayatollah Khamenei a déclaré : « Je tiens à féliciter à tous les chers frères et sœurs musulmans à travers le monde pour l’arrivée du mois béni de Ramadan, espérant que Dieu nous octroiera la possibilité de nous acquitter dûment de nos devoirs envers ce mois. »

Il a également décrit le Coran comme le Livre de Vie. Il a affirmé : « Si tous les êtres humains adaptent leur mode de vie au Coran, ils atteindront le salut d’ici-bas et de l’au-delà. Le problème provient de la négligence envers le Coran. Tout comme celui qui obtient une prescription médicale mais qui manque de l’appliquer. »

Plus loin dans son discours le Guide suprême de la Révolution islamique a ajouté : « Le Coran est à la foi le Livre de la connaissance et de la compréhension et celui des prescriptions de la vie, lesquelles sont applicables à toute une vie et construiront son environnement, tout en montrant aux hommes les voies de la santé, de la sécurité et du bien-être. »

Faisant allusion à ce que le Coran est le remède à tous les problèmes l’Ayatollah Khamenei a affirmé :  « Tout au long de l'Histoire, les êtres humains étaient -et sont toujours- aux prises avec l'oppression, la discrimination, la guerre, l'insécurité et l'empiétement des valeurs. Le remède à tous ces problèmes consiste à suivre le Coran. Si c’est le cas, ils seront tous éliminés. »

Son Éminence a ajouté : « Si, dans une société, on traite sur la base du Coran ceux qui nous opposent, c'est-à-dire si l’on n’est pas inéquitable envers eux et vice-versa, on verra combien les conditions de cette société deviendront propices et appréciables. »

Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré : « Et ne poursuis pas ce dont tu n'as aucune connaissance, dit le Coran [17 : 36]. Mais le journalisme courant du monde agit tout à l’inverse, répandant rumeurs et mensonges sans aucune vérification. Une grande partie de nos problèmes sera résolue rien qu’en observant cette consigne. »

Soulignant qu’il ne faut pas faire confiance aux oppresseurs, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré : « Et ne vous penchez pas vers les injustes », dit le Coran [11 :113] ; Néanmoins, certains gouvernement et groupes islamiques font confiance aux éléments les plus injustes et oppresseurs du monde, et pourtant, ils en récoltent les résultats (négatifs). »

Son Éminence a ajouté : « Le Coran ordonne à placer la confiance en Dieu et se tenir fermes face à l’ennemi. Toujours, quiconque a eu peur de l’ennemi, a rencontré des épreuves difficiles et amères. Aujourd’hui, les puissances islamiques ont peur des puissances tyranniques ; résultat : elles sont lésées ! »

Faisant allusion à ce verset coranique « N’ayez pas peur d'eux. Mais ayez peur de Moi » [Coran 3 :175], le Guide suprême de la Révolution islamique a affirmé : « Lorsqu’en 1979, les espions américains ont été capturés par les étudiants, l’Imam Khomeiny s’est tenu ferme face à l’ennemi. Si l’on avait peur des États-Unis en Iran, le pays en aurait subi des retombées très amères. »

À la fin de son discours, l’Ayatollah Khamenei a déclaré : « Ces jours-ci sont les jours de repentir. J’espère qu’Allah aidera tous les Musulmans à s’acquitter dûment de leurs devoirs pendant le Ramadan. Les consignes corniques sont toutes praticables et applicables ; La responsabilité des gouvernements étant plus lourds à cet égard. »

Commenter

You are replying to: .