۱۴ اسفند ۱۴۰۲ |۲۳ شعبان ۱۴۴۵ | Mar 4, 2024
Coran

Hawzah/Extrait de discours de l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une assemblée réunissant les participants aux 36èmes Compétitions internationales coraniques de Téhéran, le 15 avril 2019

Le Coran n'est pas seulement là pour la récitation

L’important est que nous connaissions la valeur du Coran. Le Coran n'est pas seulement là pour la récitation. La récitation n'est qu'une introduction à la compréhension du Coran et à l'acquisition d'une perception coranique à laquelle nous devons parvenir. Si la récitation est effectuée correctement, cela aura deux avantages importants. Le premier est qu’elle approfondira et élargira notre spiritualité et notre âme spirituelle. Nous sommes plongés dans les affaires matérielles. Les gens ont besoin d'attention spirituelle et d'âme spirituelle, et avec une telle récitation, si nous récitons bien, cela sera réalisé. Le deuxième avantage est que cela nous aidera à nourrir nos pensées grâce aux enseignements coraniques. En d'autres termes, le Coran a une influence sur nos cœurs et nos esprits. Si nous nous familiarisons avec le Coran, de nombreux concepts de vie et d’existence deviendront clairs pour nous. Les cas de déviation, d'incompréhension, de découragement, de trahison, d'hostilité des gens les uns envers les autres et de soumission aux gouvernements athées et hostiles à Dieu, dans le monde - proviennent tous de l’éloignement du Coran qui nous donne à la fois la spiritualité et la compréhension nécessaires.

Le Coran : le livre du salut dans le monde d’ici-bas et dans l'au-delà

Le Coran est le livre du salut humain : Certes du salut dans le monde d’ici-bas et dans l'au-delà. Le Coran n'est pas seulement venu pour le salut des humains dans l'au-delà. Il garantit également le salut dans ce monde. Le bonheur matériel signifie bénéficier des bénédictions divines dans ce monde. Ceci peut être réalisé avec le Coran. Les nations peuvent atteindre la dignité, le bien-être, les capacités scientifiques, le pouvoir, l'unité et la solidarité avec le Coran et en agissant en fonction du Coran. Elles peuvent avoir une vie agréable à l’ombre du Coran. Ce sont les affaires de ce monde mais le Coran assure également le bonheur dans l’autre monde et une vie spirituelle, réelle, perpétuelle et éternelle. Par conséquent, le Coran est le livre du salut ici-bas et dans l'au-delà, à condition que nous agissions en tenant compte de ses conseils.

Ne pas agir en fonction du Coran : l’origine des problèmes de l’être humain

Les cas où nous, c’est à dire l'Ummah islamique, avons omis d’agir en fonction du Coran sont nombreux et sont l’origine de nos problèmes. Par exemple, le Coran dit à propos des disciples du prophète (as) : « ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux entre eux. Tu les vois inclinés, prosternés, recherchant de Dieu grâce et agrément » [Coran, 48 : 29]. Donc, nous devons être durs envers les mécréants, et miséricordieux entre eux. Cependant, certains d'entre nous ont oublié d'être durs envers les mécréants. Ils ont mis de côté (ce conseil coranique). Qui par exemple ? Ceux qui font des compromis avec les États-Unis et les sionistes, dans les pays islamiques, qui versent le sang des Palestiniens et violent leurs droits. Ces gens-là ont oublié d'être durs envers les mécréants et sont devenus les serviteurs, les partisans et les alliés des mécréants. À l’heure actuelle, de nombreux dirigeants de pays arabes agissent de la sorte. Un autre groupe a oublié d’être miséricordieux entre croyants. Ils créent des discordes parmi les musulmans alors que le Saint Coran a dit que : « Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres » [Coran, 9 : 71] et considèrent les croyants en Allah, au Coran, à la Kaaba et à la Qibla comme des incroyants. Ils oublient d’être miséricordieux entre eux. Quand cette bonté entre croyants a disparu, les guerres civiles sont apparues dans les pays islamiques. Vous devriez regarder la situation en Syrie et au Yémen. Cela fait plus de quatre ans maintenant, qu'ils bombardent le Yémen. Qui ? S’agit-il des incroyants ? Non, ils sont apparemment musulmans mais n’ont aucun sentiment envers les musulmans. Il en est de même pour « ceux qui ont fait du Coran des fractions diverses » [Coran, 15 : 91] et agissent uniquement en fonction de certaines parties du Coran : « Alors, Croyez-vous donc en une partie du Livre et rejetez-vous le reste ? » [Coran, 2 : 85] Bien sûr, beaucoup d’entre eux ne croient même pas au Coran.

Par conséquent, réciter le Coran est une introduction à l’action, à la compréhension et au rapprochement. Pour notre part, nous devons voir ce que nous pouvons faire dans le domaine de l’action. La première chose que nous pouvons faire est d’éviter d’oublier Dieu. Ensuite, nous devons faire de la morale (religieuse) la base de nos actes. Ce sont des tâches faciles et réalisables. Ce ne sont pas des tâches impossibles qui pousseraient certains à se demandent comment évoquer Dieu. Le Coran dit : « Ô vous qui croyez ! Evoquez Dieu d'une façon abondante et glorifiez-Le à la pointe et au déclin du jour » [Coran, 33 : 41-42]. Quand nous voulons faire quelque chose, nous devons toujours nous demander si cela plaît à Dieu ou non. Si nous sommes sûrs que ce n'est pas contraire à la satisfaction divine, faisons-le. Cependant, nous devons faire attention à ne pas faire des choses qui vont à l’encontre de la satisfaction divine. C'est le « dhikr » divin [le rappel de Dieu]. Le Dhikr ne se fait pas seulement avec des mots. Prêter attention à cette question est un acte de dhikr divin (d’attention à Dieu).

L’orientation coranique est donnée aux pieux

Ensuite, parlons de la piété. L’orientation coranique est donnée aux pieux. La piété signifie prendre soin de nous-mêmes comme une personne qui souhaite parcourir une route étroite bordée de précipices, de part et d’autre. À chaque pas que vous faites, vous regardez en bas. Dans les hadiths, la piété a été comparée à une marche sur un terrain couvert d’épines. Vous faites attention que vos vêtements ou dans notre cas, nos longs habits, ne soient pas déchirés par les épines, et à ne pas vous blesser, vous-mêmes, aux épines. Vous êtes très prudents. C’est ce que signifie la piété. Cela signifie faire attention à ne pas rester coincé dans les terrains épineux de ce monde, qui vous entourent de toutes parts. Bien sûr, il existe différents niveaux de piété. Le plus haut niveau appartient à ceux qui sacrifient leur vie. Que Dieu accorde Sa miséricorde et Son paradis au cher martyr [Ali Chitsazian] qui nous l'a enseigné en disant : « si vous arrivez à passer à travers les fils barbelés de votre être intérieur, vous apprendrez aussi à passer au travers de ceux [fils barbelés] de l'ennemi. Que le paradis de Dieu soit accordé à ces martyrs qui nous ont appris beaucoup de choses. […]

Mes chers amis, vous devriez vous rapprocher davantage du Coran. Ce que je voudrais recommander et conseiller, est l'intimité avec le Coran. Si nous parvenons au dhikr et à la piété divine que j'ai mentionnée, l’orientation coranique deviendra plus facile pour nous car « c'est un guide pour les pieux » [Coran, 2 : 2]. Quand la piété existe, la guidance sera certaine parce que le Coran guide certaines personnes et laisse d'autres s’égarer : « il laisse égarer qui il veut et il guide qui il veut » [Coran, 16 : 93]. Il abandonne certaines personnes dans le mauvais chemin et guide d'autres. La guidance est accordée aux pieux. Plus le niveau de piété est élevé, plus le niveau de guidance sera élevé. C’est ce que nous devons rechercher.

L’attachement au Coran est une source de force et de dignité

Sachez que ce que les ennemis font contre la République islamique d’une manière, et contre l’Ummah islamique d’une autre, bien que les ennemis montrent plus d’hostilité envers la République islamique, est le dernier souffle de l’ennemi contre la République islamique. Plus ils seront féroces, plus nous serons déterminés. Plus ils intensifieront leurs efforts, plus nous deviendrons forts. Plus ils seront en colère contre notre engagement aux concepts et aux enseignements coraniques, plus nous serons attachés au Coran, in-cha-Allah. Notre attachement au Coran est une source de bonheur, de force et de dignité. Nous demandons à Allah, le Très-Haut, d'augmenter cet attachement en nous et de nous aider à atteindre les objectifs que le Coran nous a fixés.

Commenter

You are replying to: .