۷ خرداد ۱۴۰۳ |۱۹ ذیقعدهٔ ۱۴۴۵ | May 27, 2024
l'ayatollah al-Sistani

Hawzah/Le président irakien Barham Salih a gracié une personne qui avait insulté l'Autorité religieuse suprême, sur la base de son autorité dans le cadre de la constitution après la demande du grand ayatollah al-Sistani.

« L’agence de presse de "Hawzah" (Najaf -Irak) - Après que le tribunal de la ville d'al-Hillah a annoncé que la peine de deux ans du contrevenant à l'Autorité avait été déterminée et que le tribunal n'avait pas compétence pour révoquer la peine à la demande du grand ayatollah al-Sistani, le bureau de l'Autorité religieuse suprême a demandé au Premier ministre irakien d'envoyer une demande au président du pays de pardonner à la personne condamnée, afin que, selon son autorité dans le cadre de la Constitution, soumette ladite personne à son amnistie.

Selon le rapport, le Bureau de l'Autorité religieuse suprême a demandé le 14/04/2020 au Premier ministre irakien d'envoyer une lettre de recommandation au président du pays concernant la grâce de cette personne sur la base des autorités qu'il a dans la Constitution (Document n ° 3).

Avec le suivi du bureau de l’Autorité, cette lettre de recommandation a été envoyée le 16/04/2020 et le 18/04/2020 l’amnistie présidentielle a été prononcée (document n ° 5). Bien entendu, il convient de noter que ce qui est indiqué dans la lettre de recommandation du Premier Ministre ainsi que dans la lettre d’amnistie présidentielle selon laquelle l’autorité a renoncé à sa plainte, n’est pas exact. Parce que l'Autorité n'a jamais porté plainte contre la personne, il veut maintenant renoncer à son droit personnel, mais la faction plaignante est un droit public, comme indiqué dans le Document n ° 1, et a été fait sans en informer l'Autorité.

Le texte intégral de la lettre du bureau du Grand Ayatollah al-Sistani adressée au Premier ministre iraquien, ainsi que la lettre de recommandation d'Adel Abdul-Mahdi et la lettre d'amnistie du président iraquien Barham Salih, sont les suivants: Le texte de la lettre du bureau du Grand Ayatollah al-Sistani au Premier ministre Adel Abdul-Mahdi:

Au nom de Dieu, le plus compatissant, le plus miséricordieux

Monsieur le Premier ministre, M. Adel Abdul-Mahdi

al-Salamu Alaikum wa Rahmatullahi wa Barakatuhu

Hier, nous avons été informés de la peine de deux ans d'emprisonnement infligée par le tribunal d'al-Hillah le 12/5/2019 à un citoyen du nom de «Kazem Abis Abd», accusé d'avoir publié du matériel insultant auprès de l'Autorité religieuse suprême, le Grand Ayatollah. al-Sistani.

Considérant que le Grand Ayatollah al-Sistani ne sera jamais content que quiconque soit puni pour avoir publié un matériel insultant, nous avons soumis au tribunal une demande de libération du citoyen susmentionné, mais il a été annoncé que la condamnation avait été finalisée et la libération de la personne n'est pas du ressort du tribunal judiciaire.

Et puisque, conformément à l'article n ° 73 de la constitution, la délivrance d'une amnistie spéciale pour les condamnés fait partie des autorités du président et est subordonnée à la présentation d'une lettre de recommandation du Premier ministre, on espère que Votre Excellence enverra une lettre de recommandation au Président concernant le pardon de la personne susmentionnée et sa libération dans les meilleurs délais.

Merci

Le bureau du Grand Ayatollah al-Sistani

20e Sha’ban 1441 AH

14/4/2020

Lettre de recommandation d'Adel Abdul-Mahdi au président Barham Salih pour le pardon de la personne susmentionnée:

Au très estimé président,

Salutations et salutations,

Selon les images ci-jointes du verdict final rendu par le tribunal pénal d'al-Hillah contre l'accusé «Kazem Abis Abd» et le texte de la renonciation du grand ayatollah Sayyid Ali al-Sistani à sa plainte contre cette personne le 20 Sha 'interdiction 1441 AH coïncidant avec le 14/04/2020, veuillez demander l'amnistie des accusés susmentionnés sur la base des pouvoirs conférés à Votre Excellence par l'article no 73 de la Constitution de 2005 de la République d'Iraq. La

Merci

Le Premier ministre Adel Abdul-Mahdi

Décret d’amnistie du président irakien:

Conformément à la première clause de l'article n ° 73 de la Constitution et à la première clause de l'article n ° 154 de la loi n o 111 de 1969 sur la répression des peines, et sur la base de la lettre de recommandation du Premier ministre et compte tenu de l'apologie du grand ayatollah Sayyid Ali al-Sistani, l'ordre suivant a été émis:

Premièrement: l'accusé «Kazem Abis Abd» devrait être gracié de la peine restante prononcée par le tribunal pénal d'al-Hillah.

Deuxièmement: le ministre de la Justice doit exécuter cet arrêté.

Troisièmement: Ce décret prend effet à la date de sa publication.

25th Sha’ban 1441 AH,

18 avril 2020.

Barham Salih

Commenter

You are replying to: .