۱۰ خرداد ۱۴۰۳ |۲۲ ذیقعدهٔ ۱۴۴۵ | May 30, 2024
آیت الله مصباح یزدی

Hawzah/Se référant aux questions et aux doutes quant à la raison pour laquelle le mal existe, le directeur de l'Institut de recherche et d'enseignement Imam Khomeyni a examiné divers points de vue à cet égard et expliqué les points de vue de l'islam.

« L’agence de presse de "Hawzah" (Qom -Iran) - Dans un discours sur l'épistémologie, l'Ayatollah Mohammad-Taqi Mesbah-Yazdi, chef de l'Institut de recherche et d'enseignement Imam Khomeyni à Qom, a parlé du sujet du mal et des tribulations et a déclaré: «Aujourd'hui, le coronavirus s'est propagé à d'autres pays et se répand de jour en jour. »

La vénérée source d'émulation a ajouté: «Il y a beaucoup de questions sur ces questions de différentes couches de la société, qui peuvent être examinées dans deux domaines théoriques et pratiques. Parfois, intellectuellement, nous voulons savoir quelle est la justification rationnelle de l'existence de catastrophes et de tribulations, ce qui est une discussion théorique, mais parfois nous voulons connaître le devoir de l'humanité de cette manière qui est une pratique discussion. "

Il a dit que la question du mal a toujours été soulevée: «La tendance matérialiste dit que le monde a toujours été comme ça et n'a pas de raison particulière, cette tendance n'entrera pas dans les discussions sur le divin, la théologie et la sagesse de la création et sera mis de côté. "

L'ayatollah Mesbah-Yazdi a poursuivi: «Lorsque nous disons que le monde a été créé par un Créateur, la bonté peut être considérée comme le résultat de la sagesse et de la prudence divines, mais que devons-nous dire en temps de mal, compte tenu de l'importance de discutant de ces questions de l'Antiquité, ils ont cru au dualisme et ont dit qu'il y a deux sources de bien et de mal. »

Son Éminence a déclaré: «D'autres personnes ont dit que Dieu a tout créé, y compris le diable, c'est-à-dire que Dieu est bon et que le mal du monde est lié au diable. Ce qui est lié aux croyances monothéistes et aux religions divines, en particulier l'islam, est que l'univers entier a un créateur qui a tous les attributs de la bonté et de la perfection, et qu'il n'y a aucune imperfection en Lui, et Il a tout créé avec La sagesse. "

Le membre de la Société des professeurs de séminaire de Qom a déclaré: «On demande pourquoi le mal a été créé et comment il peut être rationnellement justifié pourquoi Dieu, le Sage, qui n'a pas de traits laids et est purement bon et ne veut rien d'autre que le bien a créé le mal. La

L'ayatollah Mesbah-Yazdi a noté: «Il y a eu des discussions très profondes et très longues à travers différentes périodes, dont le résultat remonte à la déclaration selon laquelle le mal n'est pas une créature mais une affaire inexistante.»

Le représentant du peuple de la province de Khorasan Razavi à l'Assemblée des experts a ajouté: «Les musulmans et les religions divines croient que dans la vie éternelle il y a deux maisons du bien sans mal et du mal sans bien. Cela soulève la question de savoir pourquoi Dieu a créé l'enfer et ce qui se serait passé s'il ne l'avait pas créé et tout le monde est allé au ciel et il n'y a eu aucun mal à Dieu. »

Il a déclaré que parfois une personne fait quelque chose qui mène au mal et lui dit: «Par exemple, si une personne pèche, les effets du péché l'atteindront, en particulier dans l'au-delà, qui est un mal secondaire et réactionnaire, mais le mal du monde est relatif. "

L'ayatollah Mesbah-Yazdi a ajouté: «Par exemple, il est vrai que le feu brûle le papier, mais il fait cuire les aliments, ce qui signifie que leur mal est relatif, et il est bon pour certaines choses et mauvais pour d'autres. Ce qui est sujet de discussion et de doute, c'est le mal concernant les êtres humains et la douleur et la souffrance. »

Son Éminence a dit: «Pour comprendre pourquoi le mal existe, nous devons prêter attention à la raison pour laquelle Dieu a créé l'humanité. L'humanité est une créature qui peut recevoir la plus haute grâce divine de son plein gré. »

Il a poursuivi: «Cette créature mérite le plus haut niveau de grâce en matière de choix, il doit y avoir deux façons de choisir, et sans elle, le choix n'a aucun sens. Aucune créature comme l'humanité n'a la capacité, et pour que l'humanité puisse avoir différents niveaux d'achèvement, elle doit être dans un monde où le changement peut ouvrir la voie à différents choix dans divers domaines afin que le bon choix ouvre la voie pour le plus haut niveau de grâce divine. "

L'ayatollah Mesbah-Yazdi a déclaré que le secret de l'existence du mal n'est pas inhérent mais est le but non intentionnel, a déclaré: «L'existence du mal est de fournir les motifs pour choisir entre le bien et le mal. C'est en soi un prélude à fournir plus de motifs pour le bien. La sagesse la plus générale de l'existence du mal et de la calamité est qu'elle fournit les raisons pour lesquelles l'humanité doit choisir, de sorte que l'humanité, en choisissant le bien, mérite de bénéficier de la plus haute perfection divine. »

Il a souligné: «Ceux qui font le mauvais choix mais qui ont le principe de foi et de connaissance dans leur cœur, la grâce de Dieu exige que des motifs de croissance et de développement soient fournis. Une façon est de souffrir d'afflictions pour réduire son appartenance à ce monde temporel et peut-être le repentir des péchés passés. "

L'ayatollah Mesbah-Yazdi a ajouté: «L'émergence du mal dans ce monde temporel et dans l'au-delà n'est pas intrinsèquement intentionnelle, le mal dans l'au-delà est le résultat d'actions humaines dans le monde et n'a pas de but intrinsèque. Le mal n'est pas intrinsèquement souhaitable et parce qu'il mènera éventuellement à un grand bien, il est créé. »

Commenter

You are replying to: .