۱۰ مهر ۱۴۰۱ |۶ ربیع‌الاول ۱۴۴۴ | Oct 2, 2022
ayatollah Emami-Kachani

Hawzah/ L’ayatollah Emami-Kachani a critiqué Washington pour sa politique de destruction au Moyen-Orient et a déclaré que les États-Unis étaient le principal responsable de la crise humanitaire au Yémen.

L’agence de presse de "Hawzah" (Téhéran - Iran) - Dans son sermon du vendredi devant une foule nombreuse et fervente de croyants Ayatollah Mohammad Emami-Kachani, a dit: «Ceux qui attaquent le Yémen et la Palestine et bombardent leur propre peuple, ainsi que de tuer un grand nombre de femmes, enfants, jeunes et personnes âgées les gens cherchent à anéantir le monde musulman. "

Le chef religieux a accusé les États-Unis et leurs alliés régionaux de la situation dramatique qui règne actuellement au Yémen.

L'Arabie saoudite et plusieurs de ses alliés régionaux ont lancé une campagne dévastatrice contre le Yémen en mars 2015 dans le but de ramener au pouvoir l'ancien président du gouvernement yéménite, Mansour Hadi, et d'écraser le mouvement d'Ansarullah.

Bien que Riyad ait prétendu bombarder les positions des combattants d’Ansarullah, les bombardiers saoudiens détruisent les zones résidentielles et les infrastructures civiles, les mariages, les funérailles, les écoles et les hôpitaux, ainsi que les usines de distribution d’eau et d’électricité ont été pris pour cibles, faisant des milliers de morts et des blessés.

Le projet de données de localisation et d’événements de conflit armé (ACLED) basé aux États-Unis a annoncé fin août que le nombre total de morts signalés au Yémen avait dépassé la barre des 91 000 en quatre ans et demi.

La France, les États-Unis, le Royaume-Uni et d'autres pays occidentaux ont été critiqués pour leurs ventes d'armes à l'Arabie saoudite et aux Emirats Arabes Unis, dont l'agression contre le Yémen a touché 28 millions de personnes et est à l'origine de ce que l'ONU appelle "L'une des pires crises humanitaires au monde."

Selon l'organisation mondiale, le Yémen souffre de la famine la plus grave depuis plus de 100 ans.

Un panel de l'ONU a compilé un rapport détaillé sur les pertes civiles causées par l'armée saoudienne et ses alliés lors de leur guerre contre le Yémen, affirmant que la coalition dirigée par Riyad a utilisé des munitions à guidage de précision lors de ses raids sur des cibles civiles.

Commenter

You are replying to: .
4 + 0 =